Un site d’étude du Rav Kook en hypertexte et en français

Nous présentons ici un outil d’étude en français centré sur les livresOrot Hatechouva’ et Orot’ du Rav Kook. Ce projet se veut convivial et interactif, destiné à un large public. Il est accessible sur ordinateur, tablette ou Smartphone. Il vise à proposer, au questionnement légitime de chacun sur notre monde en crise et en devenir, les réponses de la Thora d’Israël.

Obscurité et lumière dans le monde actuel

Notre époque est une époque de remise en question. Les progrès des sciences et des techniques ces 150 dernières années n’ont pas seulement renouvelé radicalement la conception du monde des élites éclairées, mais ils ont engendré un développement économique fulgurant, et un relèvement parallèle du niveau général d’éducation. La capacité du public de comprendre, sa soif de connaissances, n’ont plus aucun rapport avec ce qu’elles étaient il y a un siècle. Le développement des transports et des télécommunications a pratiquement aboli les distances et, avec Internet, ouvert un accès quasi-illimité à l’information et au savoir. Les anciens modes de pensée et d’organisation sociale sont radicalement remis en cause, et une ère nouvelle de l’histoire s’annonce.

Mais en même temps, l’humanité est malade d’une distorsion insupportable entre l’essor de ses capacités créatives et la stagnation de son niveau moral. Ceci s’est traduit au vingtième siècle par de terribles crises d’autodestruction, avec deux guerres mondiales catastrophiques, et plus de cent millions de victimes de régimes dictatoriaux et totalitaires. Le comble de la déshumanisation a été atteint avec la Shoah, tentative la plus radicale des forces du mal pour anéantir le peuple juif, et avec lui l’espoir de réconcilier l’humanité avec ses idéaux.

Les 150 dernières années ont vu en même temps le développement d’un mouvement sans précédent de retour du peuple juif sur sa terre ancestrale, et la renaissance de son foyer national et la construction de son état contre toute vraisemblance, à partir de moyens inexistants et avec l’aide de Dieu. Aujourd’hui cet état, face au déclin de l’Europe, aux atermoiements de l’Amérique et à l’échec des idéalismes athées, apparaît de plus en plus comme le porteur exemplaire des valeurs humaines, antidote à la fois de l’islam radical et du découragement intérieur. On peut dire que les outrances antisionistes, si largement répandues aujourd’hui, ne font que confirmer cette image en négatif.

Orot Hatechouva : la remise en question par excellence

Les textes que nous présentons ici ont été écrits par le Rav Kook il y a un siècle. Avec une inspiration proche de la prophétie, il analyse en profondeur cette situation du monde qu’il percevait déjà à l’état embryonnaire, et il explique la vocation d’Israël à y remédier en redevenant un peuple à part entière. Il propose une actualisation de l’enseignement de la Thora par un retour à la source de la foi juive dans la Kabbale, incontournable pour satisfaire les exigences de connaissance et de vérité des générations actuelles.

Dans Maamar Hador, le Rav Kook analyse de manière totalement inédite et révolutionnaire la situation des générations modernes et contemporaines, qui se distinguent des précédentes par un large rejet de la Thora et des mitsvot. Rejetant tout pessimisme, il montre que ‘La Génération’ n’a que les défauts de ses qualités, et ce sont les enseignants de la Thora qui sont responsables de la désaffection de la Thora, parce qu’ils n’ont pas pu suivre la montée fulgurante de la génération. Il est nécessaire aujourd’hui de dépasser les idées étriquées de l’exil, et de rendre à la Thora toute son ampleur, pour qu’elle réponde aux besoins spirituels d’un peuple qui recouvre tous ses attributs à l’heure du retour à Sion.

Dans Orot Hatechouva, le Rav développe une conception non moins révolutionnaire de la techouva qui, au-delà du simple repentir de l’homme après la faute, est un mouvement cosmique, une bonté créatrice remontant avant même la création du monde, par laquelle Dieu se penche maintenant avec miséricorde sur les manques du monde créé, et lui insuffle constamment le souffle de vie dont il a besoin pour réaliser sa vocation. À l’homme d’user de son libre-arbitre pour recueillir ce flux vital et le mettre en valeur.

Orot : la ‘substantifique moelle’

Quant au livre Orot, c’est un petit livre en nombre de mots, mais il est central dans l’œuvre du Rav Kook et ses phrases pèsent lourd de signification. Il contient un message essentiel, une clé incontournable pour comprendre la crise actuelle de la conscience mondiale et les processus historiques en cours. Dans un style flamboyant d’inspiration, mais parfaitement rigoureux et exempt de toute dérive mystique, le Rav nous explique patiemment et systématiquement comment la foi d’Israël, assumée et vécue positivement par le peuple d’Israël revenu sur sa terre, vient réconcilier l’âme humaine avec le monde réel, donne à l’humanité le moyen de revenir de ses égarements dévastateurs, et d’opter enfin pour la paix et la fraternité. Il montre que la spiritualité authentique, non seulement n’est pas gênée par les développements matériels et les connaissances scientifiques, mais qu’elle y trouve le soutien indispensable pour mettre à niveau notre compréhension de la Royauté divine, et intégrer dans un cadre harmonieux le capital colossal des données de la science. L’élan vers Dieu, loin d’être gêné par la réalité concrète, y trouve le moyen de son ascension vers la vérité. La perspective messianique véritable commence alors à devenir compréhensible, sans aucune ressemblance avec les oripeaux apocalyptiques dont on a voulu l’affubler.

Pas une ‘traduction’, mais un site d’étude

Il nous faut d’abord demander pardon au Rav Kook d’avoir prétendu le ‘traduire’. Les écrits du Rav n’ont rien d’un texte banal, mais ils donnent forme à une inspiration divine dans la ‘langue de sainteté – l’hébreu. Le lecteur hébraïsant est immédiatement saisi par la hauteur du discours et par son pouvoir d’évocation. Mais l’émotion ressentie, si elle n’est pas étrangère à la profondeur du message, est loin de pouvoir se traduire d’emblée dans les termes d’une compréhension claire. Or il importe de maintenir cette substance divine dans une forme véridique, et veiller à ne pas laisser l’imaginaire humain s’en emparer et la dénaturer. Cette difficulté est encore multipliée quand on y ajoute les écueils de la traduction.

En réalité, le danger est de croire qu’on peut ‘traduire’ ce qui n’est pas seulement un écrit de la main de l’homme, mais un message vivant d’inspiration divine. À supposer qu’on lui applique une ‘machine à traduire’ aussi parfaite que possible, on obtiendra un texte transposé dont l’originalité sera sans doute comparable à celle du texte original. Le génie littéraire pourra même alors s’en mêler, pour l’embellir et lui donner de l’effet. Mais quel sera le rapport entre le produit fini et le message d’origine, entre la composition littéraire et l’authenticité du contenu ? On doit s’attendre à ce que l’élaboration linguistique, tributaire d’une culture étrangère, fausse le sens profond, et que ce brouillage ait un effet dévastateur sur la compréhension du message, à la mesure même de la réussite littéraire ! C’est pourquoi nous avons voulu résolument résister à la tentation ‘littéraire’, et voulu donner au texte original une expression aussi simple et proche du sens littéral que possible, sans trop de considération pour l’élégance du style, et sous l’éclairage constant du commentaire du Rav Aviner.

En effet, l’étude de ce texte difficile dans la tradition transmise par les élèves du Rav Kook est le passage obligé, la condition nécessaire pour accéder à la dimension de vérité qu’il vient révéler. La vocation de notre projet est de mettre cette étude à la portée d’un large public francophone. Nous voudrions donner à l’étude en français suffisamment d’efficacité et de pertinence, pour qu’on puisse trouver dans la traduction nue un reflet authentique du message d’origine, début d’une compréhension synthétique…

Structure du site

Le site a vocation de présenter principalement ‘Maamar Hador’, ‘Orot Hatechouva’ et ‘Orot’, qui nous semblent représenter l’essentiel d’une première approche sérieuse du Rav Kook. D’autres textes importants seront également proposés, des articles du Rav Kook, de son fils le Rav Tsvi Yéhouda, du Rav Chlomo Aviner qui est l’auteur du commentaire que nous présentons ici, et aussi d’autres auteurs inspirés par la pensée du Rav Kook. Tous ces éléments seront ajoutés au fur et à mesure de leur réalisation, avec l’aide de Dieu.

Les textes de Orot sont d’abord présentés en traduction nue, suivie d’un lien vers l’original hébreu sur ‘Wikitext, qu’on peut disposer en parallèle avec la traduction pour comparer. Ensuite le chapitre est intégralement repris avec le commentaire du Rav Aviner intercalé en continuité. Les mots du Rav Kook apparaissent en caractères gras et italiques et ceux du Rav Aviner en caractères maigres et droits, la typographie sur l’écran ne permettant aucune confusion. C’est le premier niveau de commentaire.

Un second niveau est constitué par des notes et des renvois au lexique, signalés dans le texte par des hyperliens dont l’activation ouvre une nouvelle page. Pour les notes, un suffixe indique le numéro de la note originale dans le livre en hébreu du Rav Aviner. Certains hyperliens renvoient à des sources extérieures d’utilité générale. Les ajouts dans le texte [entre crochets] sont explicatifs.

Le lexique

Beaucoup de mots hébreux n’ont pas d’équivalent en français. Or la compréhension réelle du texte passe obligatoirement par une compréhension précise des mots qui le composent, faute de quoi on ne fait que jouer avec des phrases plus ou moins poétiques, sans pénétrer la démarche de la pensée. La finalité de la publication d’Orot est justement de faire entrer le lecteur dans le monde de la pensée hébraïque, et il faut donc découvrir des notions nouvelles, désignées par des mots très spécifiques dont il importe d’expliquer le sens.

Le lexique contient dans la mêmee liste alphabétique les mots hébreux et les ‘faux-amis’ français. Chacun renvoie en hyperlien à la définition de la notion.

Interactivité

Malgré tous nos efforts, notre travail ne peut être complètement à l’abri des erreurs, des maladresses et des oublis. De plus, la mise au point progressive du texte avec l’aide des lecteurs se veut une des caractéristiques de ce site. Tous les commentaires, ou propositions diverses, seront donc les bienvenus. Ils peuvent être envoyés sous forme d’e-mails à l’adresse : projet.orot.fr@gmail.com , ou en messages personnels à la page Facebook associée Orot du Rav Kook’. 

Remerciements

Nous tenons à exprimer notre gratitude au Rav Aviner pour l’immense travail d’analyse et d’explication qu’il a fourni dans son édition commentée des livres du Rav Kook. Comme il vient d’être expliqué, ce travail rend possible l’accès d’un grand nombre à l’œuvre majeure du Rav Kook, et c’est ce bénéfice que nous voudrions ici mettre à la portée du public francophone.

Bonne lecture et bonne étude !