‘La Techouva’ – par le Rav Léon Askénazi

Ce petit texte, court et magistral, est une présentation de Orot Hatechouva, [‘Les Lumières du Revenir’] du Rav  Kook, par le Rav Léon Askénazi – Manitou.

manitou


L’histoire du monde est celle d’une tentative. Dieu, le seul Être qui soit absolument, décide de donner l’Être à autre que Lui. Et le monde apparaît comme lieu de cette histoire, de cette aventure, de cette tentative que l’homme a mission de faire aboutir. La Tradition juive a perçu le destin de la communauté d’Israël comme celui d’un parti pris d’optimisme : le projet du Créateur réussira, car le monde est traversé d’un courant d’âme, Israël, dont tout l’être consiste à ‘vouloir ce que Dieu veut’.

Alors que l’aventure du monde mène les hommes au risque de toutes les errances, de tous les échecs, de toutes les désespérances, Israël garde en sa mémoire l’expérience des recommencements. Cette mémoire du secret des origines lui donne la force du ‘Revenir’, en hébreu ‘Techouva’.

Lorsqu’il y a faute dans les péripéties individuelles du métier d’homme, ‘Techouva’ signifie ‘repentir’. Lorsqu’il y a errance dans la poursuite du projet divin, ‘Techouva’ signifie ‘retour’ aux voies de l’origine. Cette force de ‘revenir’ est le vouloir vivre du monde. L’assumer, l’exprimer, lui donner effectivité et pouvoir, est le devoir personnel de chaque juif et le destin collectif de la Communauté d’Israël pour le salut du monde : c’est-à-dire l’accomplissement du projet du Créateur. 

À ce thème, le Rav Kook a consacré un important ouvrage : ‘Orot Hatechouva’…


Léon Askénazi, in ‘Le Retour’, recueil composé par le Rav A. Yéhoshua Zuckermann, publié à Jérusalem (1993) par l’Organisation Sioniste Mondiale.