6. Les guerres font ressortir le caractère des nations


(Guerre d’Indépendance – Givati Force)


Traduction simple :

Tous les peuples évoluent et agissent selon leurs mouvements naturels. Les guerres activent en profondeur la valeur particulière de chaque peuple, de sorte que son profil est mis en relief et se révèle entièrement par ses actes, dans tous ses détails les plus profonds.

Israël est le miroir général où se reflète le monde entier. Tant qu’il y a un peuple dans le monde qui ne s’est pas accompli entièrement dans tous ses savoir-faire, il y a en face de lui un ternissement de la lumière absorbée par la Knesset-Israël.

C’est pourquoi, chaque fois que des états se confrontent, des schémas spécifiques de l’accomplissement de ces peuples sont mis en œuvre, et de là prend naissance une nouvelle force d’accomplissement dans la Knesset-Israël. Et elle dirige son regard vers les pas du Messie, qu’il vienne et se révèle prochainement et de nos jours.


TEXTE HÉBREU ORIGINAL


Traduction avec commentaire :

Tous les peuples évoluent et agissent selon leurs mouvements naturels. Comme l’individu a son histoire personnelle (au début il naît, et progressivement il se développe, et ceci à condition qu’il suive sa voie naturelle), de même en est-il pour tous les peuples. Chaque peuple a son caractère propre, sa psychologie, sa sociologie, il a un ‘ange’ ou un ‘prince’, selon le langage de nos Sages. Il existe des variantes diverses et singulières de l’image divine qui est en l’homme, et chaque peuple porte la marque d’une variante particulière. Le caractère d’un peuple avance et se développe au cours des générations. Cela se fait “selon leurs mouvements naturels”, et au gré des confrontations engendrées par leur nature (de même qu’un homme doué pour la musique met en œuvre et développe sa disposition naturelle en jouant le plus possible de son instrument).

Les guerres activent en profondeur la valeur particulière de chaque peuple, de sorte que son profil est mis en relief et se révèle entièrement par ses actes, dans tous ses détails les plus profonds. La guerre est certes une mauvaise chose, mais elle a tout de même un côté positif, le ‘bon côté du mal’ : la guerre met en évidence la valeur de la nation, élucide sa nature, stimule son dynamisme, la consolide, la renforce et met en œuvre ses potentialités.

Israël est le miroir général où se reflète le monde entier. Le peuple d’Israël est le peuple central dans le monde,

Et seront bénies par toi toutes les familles de la terre.  [Genèse 12, 3]

Il amène la bénédiction à toute l’humanité,

Car Israël pour les peuples est comme le cœur pour les organes du corps.  [Kouzari 2, 36]

Il est le trésor central de l’humanité : toutes les aptitudes, tous les niveaux, toutes les forces qui existent chez les nations du monde, se trouvent aussi dans le peuple d’Israël. Mais en vérité tous les organes ont leur importance. On ne peut pas marcher avec le cerveau, manger avec le cerveau ou coudre avec le cerveau, mais le cerveau est le centre vital du corps entier, il donne vie aux organes et bénéficie en retour de leur fonction. “Israël est le miroir général où se reflète le monde entier” – c’est le cœur et le cerveau de l’humanité. Quand on voit le peuple d’Israël, on voit l’humanité dans son ensemble. Ce peuple-cœur est relié par un lien vivant à l’humanité entière.

Tant qu’il y a un peuple dans le monde qui ne s’est pas accompli entièrement dans tous ses savoir-faire, il y a en face de lui un ternissement de la lumière captée par la Knesset-Israël. Quand le corps est malade, le cœur est malade ; et quand l’un des peuples de l’humanité est malade, le peuple d’Israël est malade (et ceci est vrai également en sens inverse). Quand un peuple se trouve en état de faiblesse, dans le peuple d’Israël aussi “il y a en face de lui un ternissement de la lumière captée par la Knesset-Israël”, et sa vitalité intérieure diminue.

C’est pourquoi, chaque fois que des états se confrontent, quand des peuples se font la guerre l’un à l’autre, des schémas spécifiques de l’accomplissement de ces peuples, des compréhensions, des considérations et des concepts particuliers sont mis en œuvre, telles sont les conséquences positives de ces guerres cruelles et sanglantes : les peuples se parfont, se décantent, évoluent et mûrissent, et de là prend naissance une nouvelle force d’accomplissement dans la Knesset-Israël, cette chose-là apporte un plus à l’accomplissement du peuple d’Israël. Et elle dirige son regard vers les pas du Messie, qu’il vienne et se révèle prochainement et de nos jours. Et comme dit le Midrach :

Si tu as vu deux royaumes qui se querellent, tu as aperçu le pied du Messie.  [Berechit Raba 42, 4]

C’est-à-dire : attends-toi à un progrès de la nation d’Israël et de sa royauté.

Et en vérité, à la suite de la Première Guerre Mondiale, pendant laquelle ces lignes ont été écrites, les nations du monde décidèrent qu’il fallait donner la Terre d’Israël au peuple d’Israël.

On voit donc qu’une guerre crée un éclaircissement et un approfondissement chez les nations du monde, et parmi elles le peuple d’Israël. En effet, nous sommes reliés par des filaments bien connus à tous les autres peuples, de sorte que ce qui se passe dans l’humanité a une influence sur nous, et que ce qui se passe chez nous a une influence sur l’humanité, pour le bien ou pour le mal.