8. La destruction causée par les guerres dans le monde


Rav Kook, Orot II, 8 :

Le monde est entaché par le crime des tueurs sanguinaires, des scélérats qui règnent sur la terre et de tous ceux qui  la font trembler. “La terre où le sang a coulé ne peut être lavée que par le sang de celui qui l’a répandu”, et l’expiation du crime est incontournable : ce sera l’annulation générale de toutes les ‘machines culturelles’ d’aujourd’hui, avec tous leurs mensonges et leurs tromperies, avec toute leur malfaisance contagieuse et leur venin mortel. Toute la culture qui se glorifie du tintement des mensonges doit forcément être éradiquée du monde, et à sa place sera édifié le royaume des princes de la sainteté.

La lumière d’Israël se fera jour pour refonder le monde avec des peuples animés d’un esprit nouveau, avec des nations qui ne médiront plus et ne conspireront plus contre l’Éternel et son Messie, contre la lumière de vie qui nourrit le monde, contre l’intégrité et la foi associées à l’Alliance éternelle. Israël verra de ses yeux le châtiment de ces criminels, il marchera sur les décombres des adorateurs de nouvelles idoles comme il a marché sur les ruines de la Babylonie et de l’Assyrie antiques. Alors il saura, et il sera démontré, que c’est seulement à travers lui que Dieu, le Dieu d’Israël, amène la Délivrance, et la Rédemption arrivera. 

La disparition de la force des nations, qui se sont abreuvés de la coupe empoisonnée, doit forcément se produire. Dieu a ouvert son arsenal, et Il en a fait sortir les instruments de sa fureur. Quoique l’Europe, avec tous ses peuples, s’efforce de se maintenir telle qu’elle est, sans vérité ni justice, ignorant Dieu et refusant d’emprunter ses chemins, cette situation est passagère à l’échelle de l’histoire. Forcément la lumière de la techouva se fera jour : chacun rejettera ses idoles d’argent et d’or, et tout reviendra à la bienveillance divine. Alors sera anéantie la culture actuelle dans toutes ses bases, ses bibliothèques, ses théâtres, et toute sa machinerie. Toutes les lois fondées sur la vanité et l’injustice, tous les usages immoraux et les délits, disparaîtront totalement. Seul l’Éternel sera grand ce jour-là.

Le tissu des idées et des actions, qui sous sa forme actuelle n’a été capable d’arrêter, malgré toute la magnificence de sa culture, ni les torrents de sang répandus, ni la destruction du monde à l’allure si catastrophique, fait lui-même la preuve de sa disqualification fondamentale – “Les méchants font fausse route depuis la matrice, les parleurs de mensonge s’égarent depuis le ventre [maternel]” – depuis l’origine de ce qui le fonde. Et toute son histoire n’est faite que d’intrigues mensongères, de complots et de combinaisons de malfaiteurs, en liaison avec les tendances de l’esprit et du corps amplifiées par l’architecture des édifices nationaux de notre temps, qui veulent ignorer l’Éternel au plus profond d’eux-mêmes, alors qu’ils évoquent son Nom de leurs lèvres, de leur bouche et de leurs mots. 

C’est pourquoi la culture actuelle sera complètement anéantie, et sur ses décombres se refondera la construction du monde dans la vérité et la connaissance de Dieu : “Il arrivera à la fin des temps que la mont du Temple de l’Éternel sera affermi à la tête des montagnes, il s’élèvera au-dessus des collines et tous les peuples afflueront vers lui”.