Orot du Rav Kook – Les lumières de la Torah en français – LPH INFO

Le Dr. Menahem Brégégère et le Rav Yossef Ben-Shoushan viennent d’ouvrir sur Internet un site d’étude de la Thora du Rav Kook en français, avec le soutien du Rav Shlomo Aviner. Ils nous parlent de cette initiative originale qui vient combler un manque criant dans le paysage du judaïsme francophone.

Interview par Guitel Ben-Ishay

 Le P’tit Hebdo : Comment est née l’idée de rendre accessible, en français, l’enseignement du Rav Kook?

Dr Menahem Brégègère : La doctrine du Rav Kook est quasiment absente du judaïsme français. Les tentatives de traduction directe en français, en particulier par le Rav Léon Askénazi et par le professeur Benno Gross, ont donné des textes remarquables et évocateurs, dont la beauté n’est certes pas étrangère à la veine originale, mais dont la lecture seule ne permet pas de cerner rigoureusement la pensée d’origine. C’est pourquoi nous nous sommes tournés vers le commentaire en hébreu du Rav Chlomo Aviner chelita, très exhaustif et écrit dans une langue accessible, ce qui nous a permis de le traduire et d’ouvrir véritablement un accès à la compréhension de la pensée du Rav Kook en français. Ce complément explicatif indispensable est rendu convivial par les techniques d’Internet, qui donnent accès aux différents niveaux de lecture d’un simple clic.

Lph : Natif d’Europe centrale, [fondateur de la ‘Rabbanout Harachit’ sous l’administration britannique en 1921] et Grand-Rabbin [ashkénaze] d’Israël, qu’est-ce que le Rav Kook peut apporter aux Juifs de France ?

Dr Menahem Brégègère : Avec la Guerre des Six Jours en 1967, les Juifs de France ont retrouvé en un éclair cette certitude profondément gravée en eux, que la lumière ne pouvait venir que de Jérusalem. D’autres l’ont découvert soudain avec émerveillement. Mais tous avaient capté une lumière qui ne pourrait jamais s’éteindre, au-delà de tout refoulement et de tout déni. Ce sont toutes ces tribulations que le Rav Kook, visionnaire de l’histoire à la lumière de la Thora, met en évidence comme des dévoilements du projet divin.

Lph : Qu’est-ce qui caractérise la pensée du Rav Kook?

Dr Menahem Brégègère : Le Rav Avraham Itzhak Kook zatsal a puisé dans les enseignements de la Kabbale les moyens de comprendre, avec un siècle d’avance, le mouvement historique extraordinaire dont nous sommes les témoins, et dont Israël est le cœur. Avec l’aide dévouée de son fils le Rav Tsvi Yéhouda Kook zatsal, le Rav Kook a légué au peuple juif cette Thora enfouie dans le secret depuis deux millénaires, pour lui permettre de ne plus subir l’histoire, mais d’en être enfin acteur à part entière et de remplir ainsi sa vocation, qui est d’agir pour l’accomplissement du projet divin pour l’humanité.

Lph : Qui sont aujourd’hui les héritiers de la pensée du Rav Kook? Les sionistes religieux?

Rav Yossef Ben-Shoushan : Le Rav Kook était bien au-dessus de ces divisions sectaires.  Il me semble que le public sioniste religieux, dans son immense majorité, n’a perçu que des effluves épars de son enseignement, principalement dans sa dimension nationale, mais sans en saisir la profondeur et la richesse. Peut-être paradoxalement, ce sont les Rabbanim issus de France et d’Europe, fidèles disciples du Rav Tsvi Yehuda, qui ont le mieux intériorisé la Thora du Rav Kook dans ses multiples dimensions, et qui en sont les plus éminents diffuseurs. Je pense au Rav Chlomo Aviner, à Manitou, au Rav Zukerman ou au Rav Tao. Apparemment la richesse de la culture française a été une base propice à l’assimilation de cet enseignement grandiose.

L’enseignement du Rav Kook n’est pas seulement religieux, mais c’est une lumière pour comprendre la crise du monde contemporain, et le rôle que doit y jouer le peuple juif. En cela il s’adresse à tout Juif soucieux de ses responsabilités, et au-delà à tout homme épris de vérité et de justice.

Page d’accueil du site WordPress « OROT DU RAV KOOK ».

Page Facebook « OROT DU RAV KOOK »

2 réflexions sur « Orot du Rav Kook – Les lumières de la Torah en français – LPH INFO »

  1. Bonjour, j’ai découvert le Rav Kook par le site Akadem en y écoutait les exposés de Béni Gross,que sa mémoire soit bénie puis Franklin Rausky et Rabbin Claude Sultan. Je vous remercie de nous avoir rendu accessibles ces textes.

Laisser un commentaire