‘Signe évident’

Dans le traité Sanhedrin (98a), la Guemara se pose la question des signes qui accompagnent le messianisme. Après avoir envisagé toutes sortes de possibilités et les avoir repoussées, les Sages concluent : “Qu’ils aillent au diable, tous ceux qui font calculs et supputations sur la venue du Messie !”, pour terminer par l’enseignement de Rabbi Aba : “Il n’y a pas de signe plus évident de la fin de l’exil que ce qui est dit dans le verset : ‘Et vous, montagnes d’Israël, donnez vos branches et portez votre fruit pour mon peuple Israël, car ils sont proches de venir ; car Me voici de retour vers vous, Je me tournerai vers vous et vous serez cultivées et ensemencées’ [Ézéchiel 36, 8-9]”.

Le fait que la terre d’Israël donne ses fruits en abondance est le signe avéré que le processus du messianisme est désormais déclenché ouvertement, alors que jusque là il était sous-jacent à l’histoire et se déroulait au fond des âmes du peuple d’Israël.