Note MHD 90 – Les « âmes nouvelles »

“Je vois un monde rempli de vieilles âmes, des âmes où les résidus corporels s’incrustent, qui ont perdu toute leur capacité d’envol, d’élévation dans les hauteurs surpassant toute chair et toute matière, qui ont perdu leur position dominante sur le corps et ses attributs. Et ce grand réservoir rempli d’âmes assujetties au corps est forcément appelé à se dégarnir, et son contenu à s’épuiser. Toutes ces âmes qui n’exercent pas leur domination sur le corps, qui ne s’imposent pas à lui, qui ne l’éclairent pas de tous ses membres, et ne l’emploient pas dans ses fonctions concrètes pour focaliser la vie active dans le domaine qui lui est assigné, sont condamnées à la disparition, obligées d’aller jusqu’au bout de la mission spécifique qu’elles doivent accomplir avec le corps afin de s’élever ensuite dans un espace supérieur. Alors apparaîtra une lumière nouvelle, un nouveau réservoir de vie plein de fraîcheur, d’âmes neuves, grosses d’un élan de vie prodigieux qui maîtrise tous les mondes, prend son envol et réjouit en tout temps la Majesté divine, l’émanation du génie et de la force d’en-haut :

‘Le fils de David ne viendra pas tant que ne sera pas épuisée la réserve d’âmes asservies au corps, comme il est dit : ‘Car l’esprit disparaîtra de devant Moi, et J’ai fait des âmes’ [Isaïe 57, 16]’ [Avoda Zara 5a]

“Alors seulement arrivera le moment de la royauté du Dieu suprême, du Dieu d’Israël, pour se révéler par le trône de David et par sa royauté” [Chmona Prakim 3, 15].