5.2.a- « Il est aimé, l’homme créé à l’image de Dieu » !


Dans ‘Pirké Avot’ il est dit :

Il est aimé, l’homme créé ‘à l’image’ [de Dieu], d’un surplus d’amour, quand il sait qu’il a été créé à l’image divine, comme il est dit : “Car il fit l’homme à l’image de Dieu”  [Genèse 9, 6].  [Pirké Avot 3, 18]

 L’homme est à l’image de Dieu. C’est ainsi qu’il a été créé, c’est une réalité divine qu’il est impossible de changer. Il est possible de se renier, de s’aliéner, d’agir en accord ou en opposition avec elle, mais il est impossible de changer la nature humaine. L’homme ne peut pas, par exemple, se transformer en oiseau, même s’il essaye de se comporter comme un oiseau, de se coller des plumes sur le corps, s’il essaye de voler, etc. – il ne pourra pas devenir un oiseau, il restera un homme. Être un homme veut dire être à l’image de Dieu. Il est impossible d’effacer et d’annuler l’âme divine qui est en l’homme, elle reste toujours dans sa pureté, même quand sa conduite est impure. Voilà l’‘amour’ qui lui revient, la valeur intérieure qu’il garde toujours, qu’il soit juste ou méchant. Il faut rester dans une crainte révérencielle vis-à-vis de cette valeur divine.


(Retour à la liste des paragraphes)