3. Une femme double

À un ❛homme double❜ il faut une ❛femme double❜, et s’il n’y en a aucune qui réunisse les deux côtés en elle, alors il en faut deux : une vis-à-vis de Yaakov et une vis-à-vis d’Israël. Israël est ❛yachar❜-El❜ [celui qui est l’homme ❛droit❜ de ❛Dieu❜], ce qui est le niveau suprême de la spiritualité divine surpassant les contingences, et Ya’akov est ❛ha‘okev❜ [celui ❛qui suit❜ la réalité matérielle dans tous ses détours et ses méandres, pour la mettre en ordre dans la cacherout. Quand il va à Haran, il est le seul homme capable de faire rouler la pierre qui couvre l’ouverture du puits. C’est cela son rôle : écarter les pierres d’achoppement, celles qui empêchent l’eau de la source divine de se répandre et de faire vivre tout ce qui existe.

Cet homme double a besoin de deux femmes. En réalité, avoir plusieurs femmes à la maison est une situation bien compliquée. Chacune d’elles est une ❛calamité❜ pour sa partenaire. Là aussi il y a des écueils :

L’une est aimée et l’autre est détestée.

Deutéronome 21, 15.

Pourtant, c’est à partir d’elles deux qu’a été construite la maison d’Israël, depuis cette complication :

Comme Rachel et comme Léa qui ont construit toutes les deux la maison d’Israël.

Ruth 4, 11.

(Retour à la liste des paragraphes)