3.3. Les surdoués qui choisissent la mauvaise voie


Au cours de l’histoire des hommes sont apparus de grands personnages gratifiés de capacités étonnantes qui ont toutes basculé vers le mal, comme Bil’am, dont nos Sages disent qu’il avait des capacités comparables à celles de Moïse notre maître [Sifri Devarim 34, 10]. Il avait des ressources considérables, mais en réalité que fut-il ? Une pourriture d’impureté. Et cet homme, Jésus le Nazaréen, maudit soit son nom et son souvenir, était capable de faire des merveilles, ses capacités spirituelles étaient d’une rare envergure, mais il s’empêtra dans des défauts moraux et dans toutes sortes de déchéances, et toutes ses qualités sombrèrent dans le chaos et la malfaisance [Igrot Haréaïa II, p.34]. Autre exemple, Chabbataï Tsvi, que le nom des méchants soit maudit, considéré par ceux qui le connaissaient comme un homme d’exception mais qui, au lieu de s’affermir, de se renforcer et de se sanctifier, céda à toutes ses instincts grossiers.


(Retour à la liste des paragraphes)