Peuple juif

Brève histoire du peuple juif

D.ieu se révèle à Abraham comme un D.ieu unique et lui ordonne de partir avec sa famille vers Canaan. En signe d’alliance, Abraham est circoncis. Il traverse l’Euphrate et reçoit le nom d’Hébreu, qui signifie « de l’autre côté ».  Abraham a deux fils, Isaac et Ismaël. Au premier, Ismaël, se rattachera l’Islam. Le deuxième, Isaac, est l’héritier spirituel de son père. Jacob, fils d’Isaac, continue la lignée et reçoit le nom d’Israël (« celui qui s’est battu avec un envoyé de Dieu ») après son combat d’une nuit avec un ange, dont il sort vainqueur. Ses descendants s’appellent désormais enfants d’Israël ou Israélites – les prémices du Peuple juif.

Jacob a douze fils, dont descendent les douze tribus – les pères du Peuple juif. A la suite d’une famine, la famille de Jacob émigre vers l’Egypte, où son avant-dernier fils, Joseph, est déjà installé. Très vite, la situation intérieure change. Les Israélites tombent en esclavage en Egypte et y resteront plusieurs siècles.

Moïse est né dans une famille d’Israélites et condamné à mourir par les édits du pharaon qui ordonnent de tuer tout nouveau-né mâle israélite. Sa sœur Myriam le place dans un panier sur les eaux du Nil et il est recueilli par la fille du pharaon. C’est lui qui va organiser le départ des Israélites d’Egypte. Le peuple juif, avant de recevoir la Thora, restera 40 ans dans le désert pour enfin atteindre la Terre Promise. Pendant cette errance, D.ieu donne la Torah et les Dix Commandements, un code qui soudera les Israélites en un peuple juif déjà lié par la croyance en un D.ieu unique, un passé et un avenir communs ainsi que des liens de famille proches.