5.1.b- “Par dix paroles le monde a été créé”


Question :

Quel est le sens de ces paroles de nos Sages dans Pirké Avot, que le monde a été créé en dix paroles “pour se faire payer des méchants qui détruisent le monde créé en dix paroles, et pour donner une bonne récompense aux justes qui construisent le monde créé en dix paroles” ?

Réponse : 

Le monde des “dix paroles”, c’est un monde ‘en escalier’, c’est-à-dire un monde qui apparaît progressivement. Dans un tel monde, il y a place pour le travail de l’homme. Un monde créé ‘en une parole’, cela voudrait dire un monde créé d’un seul coup, complet, finalisé. Dans un monde comme cela il n’y aurait aucune place pour une participation de l’homme à l’œuvre de la Création. C’est seulement dans un monde qui apparaît progressivement, qui sort du tohou par un lent processus d’évolution, qu’il y a la place pour une participation de l’homme dans le processus d’élévation de la Création. C’est ce qui fait que l’homme a une responsabilité, et qu’il y a une récompense et une punition, pour ses accomplissements ou ses échecs. S’il en est ainsi, la dixième parole, qui est la création de l’homme, assure la continuation de la Création. En fait, l’homme est créé au début de la Création, mais le perfectionnement de sa formation et son évolution continuent par le travail de l’homme lui-même.


(Retour à la liste des paragraphes)